Travail à l’encre – Rembrandt

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose une copie d’un travail à l’encre de Rembrandt. Plusieurs techniques sont utilisées pour réaliser ce tableau, qui vont de la plume au pinceau, en passant par le calame.

Une copie d'un travail à l'encre de Rembrandt

Au pinceau, j’ai principalement fait des lavis. J’ai commencé par humidifier le papier. Ensuite, j’ai appliqué de l’encre de chine diluée dans de l’eau pour faire le fond. En ajustant les dosages, j’ai pu réaliser toutes les nuances de gris souhaitées.

La plume m’a servi à faire certains détails et contours. Souvent, la plume et le pinceau s’enlacent et donnent des résultats intéressants. Il faut par contre faire très attention au papier avec la plume mouillé si on ne veux pas voir l’encre quitter le droit chemin.

calame

Le calame est un outil un peu spécial. Il s’agit d’une tige de bambou ou de roseau coupée en biais sur le bout. Originalement conçu pour l’écriture, il a aussi servi pour la gravure sur l’argile. Plus tard, des artistes l’ont utilisé pour leurs dessins. Van Gogh affectionnait particulièrement cette technique. Même s’il ne possède qu’une faible réserve (pour garder l’encre), le tracé est très intéressant.

Sur cette copie, j’ai particulièrement travaillé sur les nuances de gris. Pour cela, je devais souvent cligner des yeux pour voir avec moins de détails le tableau. Ainsi, les couleurs se dessinaient de manière plus nette.

Voili, voilou.

Share Button

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *